La voûte végétal conseil d’un paysagiste

Pour obtenir une voûte végétale parfaite, la démarche est quelque peu complexe. Voici les conseils d’un paysagiste afin d’aborder ce projet avec un minimum de préparation et de garantie de succès.

Car en terme d’architecture végétale, il faut bien comprendre que les aménagements effectués autour d’une pergola ne sont absolument pas naturels pour la plante qui a plutôt tendance à évoluer à son gré et à occuper l’espace comme il lui sied.

La première étape d’une conception d’une voûte de verdure : comprendre les contraintes liées à ce projet

Les différents types de toits de pergola prouvent une chose : végétaliser ce genre d’espace n’est pas chose aisée. Pourquoi ? Les plantes ont un besoin naturel important en eau mais aussi en lumière, afin de bien se développer. Rares sont les végétaux qui s’épanouissent dans des conditions difficiles, loin de ces deux apports vitaux. Il faut donc apprendre à jongler avec ces contraintes que rencontreront inévitablement vos plantes une fois installées. De manière générale, les plantes grimpantes, comme le faux jasmin ou le lierre, sont les meilleures candidates, à condition de les traiter régulièrement contre les araignées rouges et autres petits insectes perturbateurs de leur bien-être.

Conseils pour la plantation et taille d’une voûte végétale

Si la plante est directement plantée en terre, tout va bien mais si elle se destine à l’entrée d’une véranda par exemple, elle sera en pot et là, tout change. Il faut impérativement offrir suffisamment de place aux racines qui peuvent se développer bien plus que dans le cas de plantes plus classiques. Un pot offrant une contenance d’environ 100 litres et plus est particulièrement recommandé pour le lierre et toute plante grimpantes ou tropicale. Au moment de la taille des plantes, il suffit d’ôter tout résidu (feuilles mortes et branches séchées) et de structurer l’ensemble à la forme souhaitée. Cet entretien se réalise deux dans l’année, en mars et durant l’été.

Créer une voûte de verdure : les erreurs à éviter

Quelques erreurs peuvent facilement être évitées, ce qui vous permettra de profiter sereinement de votre voûte végétale.

  • Bannir le bougainvilliers car ses fleurs sont très salissantes et laissent de vilaines traînées sur le sol, ainsi que sur les vêtements
  • Ne pas tenter de planter une vigne en guise de voûte végétale car elle manquera inévitablement de lumière, ce qui conduira la plante vers une mort certaine
  • Attention à la glycine ! C’est une plante qui se développe vraiment très vite et qui implique donc une taille importante très régulièrement.

Peut-on réellement faire l’impasse sur le savoir faire d’un paysagiste pour construire une voûte végétale ?

L’expérience d’un paysagiste est toujours très utile dans ce type d’aménagement, ne serait-ce que pour prévoir la structure porteuse ou pour sélectionner avec pertinence les végétaux à planter. Ce choix est déterminant et ne peut se faire qu’après étude du projet, du sol et du climat. Une fois en place, un paysager peut continuer d’assurer l’entretien de la voûte végétale afin de lui assurer une longue vie, pour votre plus grand plaisir.

La création d’une voûte végétale va bien au-delà d’une simple démarche esthétique puisqu’elle apporte aussi un peu de fraîcheur. En effet, il n’est pas rare de constater un écart de température compris entre -5°C et -10°C sous un pergola végétale par rapport à un endroit ensoleillé à proximité. Pour aller plus loin encore, selon les végétaux sélectionnés, vous obtiendrez un véritable effet apaisant. Certaines plantes vous aident, de par leur présence, à vous détendre.

Jardin de Verone : conseils pour créer un jardin italien