Les caractéristiques des plantes méridionales et provençales

La biodiversité des régions Méditerranéenne est unique : on y recense environ 2500 espèces végétales. Parmi elles, 60 % ne se retrouvent nul le part ailleurs !

Le climat Méditerranéen se caractérise par la sécheresse, des vents violents et des variations de températures extrêmes. Pour survivre, la végétation a dû s’adapter : cycles de vie raccourcis, tissus gorgés d’eau et production d’huiles essentielles, les plantes provençales n’ont pas fini de nous surprendre par leur adaptabilité. Bonne nouvelle : quelle que soit votre région, il est possible de bénéficier de la beauté et des vertus de cette végétation si particulière.

Pour mieux comprendre cette végétation et profiter de tout ses bienfaits, voici les différentes caractéristiques des plantes méridionales.

Les plantes vivaces

Les plantes méditerranéennes regroupent aussi bien des espèces originaires de cette région que la végétation d’autres régions ou continents. Leur point commun est de s’être adaptées à ces conditions climatiques particulières. La plupart des espèces sont vivaces, c’est-à-dire que leur souche reste en terre même en hiver : il s’agit donc de plantes pérennes.

Plantes grimpantes, en bulbes, aromatiques et fleurs sauvages, toutes ont développé des facultés qui ne cessent de fasciner les botanistes.

Des plantes résistantes

Face à la sécheresse et aux fortes températures, les espèces adoptent différentes stratégies : la plupart possèdent un feuillage persistant, c’est-à-dire qu’elles conservent leurs feuilles toute l’année. En arborant des feuilles épaisses, coriaces ou de couleur argentée qui réfléchissent la lumière du soleil (comme l’artichaut par exemple), ces végétaux sont ainsi plus à même de supporter une forte exposition. D’autres variétés exotiques comme les succulentes concentrent de l’eau et des sels minéraux dans leur feuillage ou leur tige, et puisent dans leurs réserves en cas de conditions extrêmes.

La végétation méditerranéenne résiste également très bien au froid : on parle de plantes rustiques. En évoluant dans un sol sec, elles empêchent ainsi la formation du gel en hiver (d’où l’importance d’un sol bien drainé). On peut les classer parmi 3 catégories :

  • Les plantes résistantes dites rustiques, qui peuvent résister à des températures inférieures à 0 °C, allant jusqu’à ’15 °C, comme la lavande, les herbes de la garrigue (thym, romarin…)
  • Les plantes moyennes ou semi-rustiques, qui supportent la fraîcheur mais nécessitent une protection contre le gel, comme le basilic ou l’estragon,
  • Les plantes tendres ou fragiles, qui craignent le froid, notamment les espèces herbacées.

La majorité des plantes méditerranéennes possèdent de petites feuilles ou une couche protectrice sur celles-ci, ce qui permet de limiter leur évapotranspiration, et donc une perte d’eau. Elles sont donc sensibles au vent et à l’humidité, qui perturbent ce processus naturel.

Des plantes odorantes

Les jardins méditerranéens sont particulièrement décoratifs, parés de couleurs enivrantes, de fleurs et d’aromates parfumés.

Si la plupart des plantes méridionales sont aromatiques, c’est parce que leurs essences sont avant tout utiles à la plante :

  • Elles repoussent les parasites et protègent la plante de certaines maladies grâce à leurs propriétés antifongiques, antibactériennes et antivirales.
  • Par leurs parfums, elles attirent les insectes pollinisateurs, et permettent ainsi d’assurer la reproduction de la plante,
  • Les huiles essentielles contenues dans les cellules végétales empêchent les tissus de geler.
  • Elles constituent une réserve d’énergie exploitable en cas de conditions défavorables.

Les vertus des plantes méridionales

Outre leur utilisation parfumée dans la cuisine provençale, les plantes méridionales sont privilégiées pour leurs nombreuses propriétés thérapeutiques, pharmacologiques voire médicinales.

On se soigne avec les plantes depuis l’Antiquité : à l’heure du développement de méthodes plus naturelles et de l’automédication (à ne jamais prendre à la légère !), les aromates de Provence ont de beaux jours devant eux, et on aurait tort de s’en priver !

La phytothérapie utilise les extraits naturels des plantes pour prévenir et traiter les dysfonctionnements de l’organisme, alors que l’aromathérapie tire profit des huiles essentielles contenues dans les essences aromatiques.

Le champ d’application des plantes de Méditerranée est large et permet de calmer de nombreux petits maux du quotidien :

  • Soigner les problèmes respiratoires (propriétés anti microbiennes et antivirales)
  • Soigner les problèmes circulatoires (propriétés anti radicalaires)
  • Apaiser l’anxiété,
  • Améliorer les troubles du sommeil,
  • Stimuler la digestion et apaiser les spasmes intestinaux (effet spasmolytique et diurétique)

Elles peuvent s’utiliser seules ou en combinant des huiles complémentaires : tout l’enjeu est alors de jouer sur l’association des plantes.

Convaincus par les bienfaits de la phyto-méditerranée ? Pour en savoir plus sur la végétation du Sud, nous vous aidons à sélectionner les variétés adaptées pour créer un jardin sec aux airs de vacances !

Jardin de Verone : conseils pour créer un jardin italien