Les fleurs et plantes sauvages de Méditerranée

Le bassin méditerranéen regorge d’une des végétations les plus riches en biodiversité : avec près de 25 000 espèces, elle représente 10 % des plantes connues du globe. Près de 60 % de ces espèces sont endémiques, c’est-à-dire qu’on ne les retrouve nulle part ailleurs ! Cette richesse s’accompagne de vertus incroyables, que les plantes ont développées afin de s’adapter au climat instable.

Ces espèces, présentes aussi bien dans les régions côtières que dans l’arrière-pays, se retrouvent également de l’Espagne à la Turquie, ainsi que sur les côtes d’Afrique du Nord.

Partez à la découverte des caractéristiques de l’écosystème Méditerranéen, ainsi que l’utilisation bénéfique de cette flore sauvage.

Les caractéristiques de la flore méditerranéenne

La végétation Méditerranéenne se compose principalement de :

  • La garrigue, un type de végétation basse principalement constituée d’arbrisseaux, de fourrés épineux et d’aromatiques très résistants à la sécheresse. Elle est issue de la dégradation des forêts de chênes verts et blancs, et se développe sur les sols calcaires. Riche en parfums, on y retrouve le buis, le genévrier, ainsi que de nombreuses herbes aromatiques.
  • Le maquis, le type de végétation le plus répandu. Cette formation végétale se caractérise par des buissons et des arbustes à feuillage persistant, souvent épineux. Le maquis provient de la dégradation d’anciennes forêts, notamment de chênes-lièges, et se développe sur des sols siliceux ou acides. Il y pousse les cistes, la bruyère arborescente ou encore les arbousiers.

De nombreuses espèces exotiques ce sont également acclimatées parmi la flore locale, comme les figuiers de barbarie, les agaves ou encore les bignones.

Les plantes sauvages

La flore de Méditerranée est riche d’arbustes, d’arbrisseaux, de fleurs et de fruits sauvages emblématiques.

Quelques arbustes et arbrisseaux courants :

  • Le genévrier cade, un arbrisseau qui possède un feuillage persistant formé d’aiguilles, et de baies brun-rouge. L’huile de cade, obtenue à partir de son bois, est utilisée depuis longtemps en cosmétique.
  • Le laurier-tin (ou viorne tin) est un arbrisseau à feuillage persistant, très souvent utilisé comme plante ornementale pour les haies ou la culture en pot. Il possède des vertus répulsives contre les acariens dans les vergers.
  • Le mimosa : particulièrement parfumé, cet arbre décoratif orné de boutons dorés est originaire d’Australie. Ses fleurs sont surtout utilisées en parfumerie, ou en sirop notamment dans le midi.
  • Le myrte (Myrtus communis L.) : très présent dans le maquis corse, sicilien et sarde, cet arbuste produit de petites baies bleues-noires ressemblant à des myrtilles. On les consomme pour aromatiser des viandes grillées, en liqueur ou pour leurs vertus en aromathérapie.

On retrouve également quelques fruits ou plantes herbacées aromatiques, comme les asperges sauvages, le fenouil sauvage, le câprier épineux ou l’ail rose sauvage.

Dans le bassin Méditerranéen, une plante sur trois est aromatique, notamment dans la garrigue. Ainsi, le romarin, fenouil, l’armoise, la sauge officinale, la lavande…

Les fleurs sauvages

Les fleurs sauvages sont emblématiques des paysages méditerranéens si colorés, dont les effluves envoûtantes sont très utilisées en cuisine, en cosmétique ou en aromathérapie.

Parmi elles, on retrouve très fréquemment les Acanthes, notamment l’acanthe à feuilles molles (Acanthus mollis) qui est très présente sur le pourtour méditerranéen. Toute en hauteur, ses grappes de fleurs blanches bordées de pourpre peuvent s’utiliser en infusion, en cataplasme ou en extrait liquide pour ses propriétés émollientes, astringentes et vulnéraires (soin des plaies).

Les cistes, de petites fleurs parfumées blanches ou roses parfument et colorent le maquis. Il s’agit d’une espèce pyrophile, qui fleurit après le passage de feux de forêts. Elles sont également mellifères, c’est-à-dire qu’elles attirent les insectes pollinisateurs pour assurer leur reproduction.

Le souci officinal ou souci maritime (Calendula maritima Guss) croît dans les jardins ou les friches de Méditerranée et offre de magnifiques fleurs jaunes-orangées. Celles-ci sont d’ailleurs comestibles, et s’utilisent également en médecine pour leurs propriétés anti-inflammatoires, anti-bactériennes et cicatrisantes.

Dans les forêts et les friches de Méditerranée, on croise aussi le jasmin ligneux, l’immortelle, le chèvrefeuille, la garance ainsi que de très nombreuses espèces d’orchidées, principalement les ophrys jaunes et les Serapias.

Les usages de la flore sauvage Méditerranéenne

Depuis la nuit des temps, les plantes sont présentes de multiples façons dans le quotidien des hommes. Enrichie de ses espèces endémiques, la flore méditerranéenne est très utilisée dans la cuisine et en aromathérapie, mais pas seulement !

La végétation sauvage méridionale regorge d’espèces comestibles et extrêmement bénéfiques pour la santé : il a effectivement été prouvé que la population des régions Méditerranéennes avait une excellente espérance de vie ainsi qu’un faible taux de maladies coronariennes. La preuve : le régime méditerranéen, aussi appelé régime Crétois, a été inscrit en 2010 sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO !

Évidemment, il ne faut pas oublier que la consommation de plantes sauvages peut potentiellement représenter un risque toxique : renseignez-vous bien sur l’espèce en question !

De nombreuses espèces de cette région possèdent également des vertus médicinales, issues d’un savoir ancestral parfois depuis l’Antiquité et toujours utilisées aujourd’hui, notamment pour la fabrication de médicaments. La salsepareille, par exemple, est utilisée contre les rhumatismes ou les maladies de peau. Le myrte est également connu pour ses propriétés anti-inflammatoires, anti-bactériennes et antioxydantes.

La végétation Méditerranéenne est également riche de plantes tinctoriales, utilisées depuis l’Antiquité en compléments de pigments d’origine minérale ou animale. On utilise ainsi le rouge de la garance, le jaune de l’acanthe, du genêt ou du figuier ou encore l’orange du genévrier ou du souci officinal.

Vous l’aurez compris, la végétation méditerranéenne est une richesse patrimoniale et historique indiscutable. Pour en savoir plus sur ces merveilles de la nature, découvrez les caractéristiques des plantes méridionales !

Jardin de Verone : conseils pour créer un jardin italien