Les plantes aromatiques des jardins méditerranéens

Incontournables du bassin méditerranéen, les plantes aromatiques représentent un tiers de la végétation de la région. Faciles à cultiver et à entretenir, on les utilise en cuisine, en infusions, voire pour leurs vertus médicinales, car elles contiennent par définition des huiles essentielles. Tous les aromates de la Provence peuvent prospérer dans les jardins, à condition de les nourrir de suffisamment de soleil, de les arroser peu souvent et de les regrouper dans un sol bien drainé.

Pour obtenir un potager aromatique aux airs de garrigue, voici quelques variétés phares du Sud de la France. Bienvenue au royaume des senteurs !

Les plantes aromatiques du Sud

Les plantes aromatiques méditerranéennes poussent dans des terrains plutôt secs, en plein soleil. Et ce n’est pas un hasard : en effet, c’est lui qui fournit aux plantes l’énergie nécessaire à la synthèse de leurs substances parfumées, les essences aromatiques (à partir desquelles on produit les huiles essentielles).
La grande majorité des espèces sont vivaces, et ont donc l’avantage de vivre plusieurs années.

Les plantes aromatiques vivaces persistantes

Ces espèces, dont le feuillage dure toute l’année, sont rustiques et particulièrement adaptées pour l’hiver. Ainsi, leurs petites feuilles coriaces sont moins soumises à l’évapotranspiration. Elles préfèrent les fortes expositions et demandent très peu d’arrosage (sauf lors de la plantation). Le sol où vous choisirez de les planter devra être parfaitement drainé, pauvre et sec. Concernant l’entretien, deux tailles doivent être réalisées : l’une en février, et une autre après leur floraison.

Bon à savoir : l’évapotranspiration est le phénomène d’évaporation de l’eau par le sol, provenant des nappes liquides et de la transpiration des végétaux.

Parmi les plus courantes, on retrouve toutes les herbes des bouquets garnis :

Le thym

  • Variétés : thymus vulgaris, thym citron, thym sauvage ou serpolet
  • Culture : le thym fleurit entre mai et juillet. Il redoute par-dessus tout l’humidité !
  • Vertus : propriétés désinfectantes, soulage les voies respiratoires supérieures, facilite la digestion.

Le laurier

  • Variétés : laurier sauce « Auréa » (laurier sauce doré), laurier sauce « angustifolia » (à feuilles étroites)
  • Culture : en pleine terre ou en pot, le laurier se plante ou se rempote en automne, dans un sol riche, léger et sablonneux.
  • Vertus : favorise la digestion, antiseptique et antibactérien, soulage les douleurs liées aux affections respiratoires chroniques.

La lavande

  • Variétés : lavande officinale, lavande papillon, lavande anglaise, lavande aspic
  • Culture : ses petites fleurs qui colorent les jardins provençaux se plantent au printemps. Il faudra compter environ 3 ans pour obtenir un massif généreux et florifère.
  • Vertus : en infusion ou en huile essentielle, la lavande aide à lutter contre l’anxiété, l’insomnie, les ballonnements et les malaises digestifs d’origine nerveuse.

La sarriette

  • Variétés : Satureja hortensis (sarriette commune), Satureja montana (sarriette des montagnes)
  • Culture : la sarriette se plante au printemps ou en automne, et fleurit de juin à octobre selon les espèces.
  • Vertus : ses feuilles séchées s’utilisent pour condimenter les plats, mais elle possède aussi des vertus antalgiques, des propriétés digestives et antibactériennes, et peut soigner les maux de gorge ainsi que les infections urinaires.

Le romarin

  • Variétés : romarin officinal, romarin retombant, romarin officinal « Toscan Blue », romarin rampant
  • Culture : le romarin apprécie les sols drainés et plutôt calcaires. Il a besoin d’être taillé régulièrement, après sa floraison, afin de conserver un feuillage dense.
  • Vertus : tonique et stimulant en huile essentielle, son arôme puissant s’utilise plutôt en fine touche en cuisine.

La sauge

  • Variétés : sauge officinale, sauge orange, sauge panachée dorée, sauge cassis
  • Culture : on plante la sauge au printemps, elle germe vers avril-mai et fleurit au début de l’été. La sauge redoute l’humidité !
  • Vertus : en phytothérapie, elle peut s’utiliser en gargarisme pour calmer les maux de gorge et la toux du fumeur. Elle possède également des propriétés antiseptiques, facilite la digestion et régule le système nerveux.

Le myrte

  • Variétés : myrtus communis « Flore Pleno », myrtus communis « Variegata », myrtus communis ssp. Tarentina
  • Culture : ce petit buisson se plante en avril ou en mai, en exposition ensoleillée ou mi-ombragée. Il se plante en sol drainant, en arrière-plan d’un massif, taillé pour une bordure, en haie ou en pot.
  • Vertus : antiseptique, anti-rides naturel, propriétés énergétiques et équilibrantes pour le système nerveux.

Pour la posologie d’huiles essentielles, n’oubliez pas de vous renseigner auprès de sources fiables, voire de professionnels de santé !

Les plantes aromatiques vivaces à feuilles caduques

Les plantes aromatiques au feuillage caduc perdent leurs feuilles en hiver, afin de renaître au printemps. À l’inverse des plantes persistantes, elles demandent un arrosage régulier ainsi qu’une exposition mi-ensoleillée. Un apport de matières organiques avec un fumier ou un compost est également recommandé. Quant à l’entretien, ces plantes doivent être taillées court et de manière régulière du printemps à l’automne.

On y retrouve :

  • L’origan : l’origan compact, origan vert, origan vulgaire
  • L’estragon : il n’existe qu’une seule espèce d’estragon utilisée pour la consommation aromatique ! À savoir que l’estragon est une sous-espèce d’armoise.
  • Le basilic : basilic Marseillais (utilisé dans le pistou), basilic pourpre, basilic grand vert, basilic genovese, basilic « dark opal », basilic finissimo verde (à feuillage fin)
  • La réglisse : réglisse glabre, réglisse d’Espagne
  • La mélisse : mélisse officinale, mélisse officinale ‘aurea’ (aux feuilles dorées), mélisse officinale ‘all gold’ (aux feuilles jaunes), mélissse officinale ‘lime’ (à l’odeur de citron plus marquée).
  • La menthe : menthe verte, menthe poivrée, menthe spicata ‘Moroccan’, menthe pouliot, menthe des champs, menthe à feuilles rondes, menthe de Corse…

Planter des herbes aromatiques

En pleine terre ou en pot ?

Toutes les herbes aromatiques du Sud sont cultivables en pot ou en pleine terre, à condition de respecter l’exposition nécessaire. Ces aromates doivent se situer plein Sud pour profiter de l’exposition maximum, à l’exception des espèces à feuilles caduques, qu’il faut plutôt planter à l’Est.

En pot, veillez à disposer une couche drainante au fond (cailloux, billes d’argile). Puis, ajoutez du terreau pour plantes condimentaires, en ajoutant la moitié de sable pour le drainage. Vous pouvez compléter l’installation par un feutre de drainage pour retenir les particules fines de terreau. Il est recommandé de planter une seule herbe par pot, ainsi elles pourront se développer au cours des années.

Une fois installées, elles se feront vite oublier car leurs besoins en eau sont relativement modérés.

Pour résumer, les aromates du Sud sont de véritables atouts de la vie quotidienne, à utiliser de nombreuses manières : cuisine, aromathérapie, huiles essentielles, infusions… Pour vous faciliter la tâche et optimiser votre jardinière aromatique, associez les plantes ayant les mêmes besoins en eau et en exposition, en séparant les herbes méditerranéennes des autres !

Jardin de Verone : conseils pour créer un jardin italien