Tout savoir sur la culture des agrumes en Méditerranée

Les différentes espèces d’agrumes offrent des fruits présents toute l’année sur les étals. Ils nécessitent toutefois une attention particulière pour se développer et offrir une récolte, car ils sont sensibles.
Le type de sol, le climat, l’apport en eau sont des conditions sine qua non pour un développement optimal de ces arbres et arbustes.
Le citronnier, le mandarinier, l’oranger, ainsi que d’autres variétés moins connues comme le kumquat, le cédratier, sont des plantes qui poussent en pot avec un terreau adapté ou en pleine terre.
Focus sur la culture des agrumes en Méditerranée.

Les agrumes, une culture exigeante

Les différentes espèces d’agrumes exigent un petit cocktail d’ingrédients pour offrir une floraison et des fruits : un terreau acide et bien drainé, du soleil et un arrosage bien dosé.
Dans ces conditions optimales, ces arbres (ou arbustes) fleurissent et donnent des fruits toute l’année.
En France, la culture en pot est possible, mais pour des résultats en pleine terre, les côtes méditerranéennes sont les seules qui réunissent toutes les conditions.

La plantation des agrumes au jardin ou en pot

Les agrumes se développent dans les sols neutres ou acides, même rocailleux et peu profonds. Une terre calcaire ne leur convient pas. Sur le littoral méditerranéen, la plantation au jardin est possible avec une exposition ensoleillée.
Lors de la plantation de l’arbuste, un apport en terre de bruyère et compost est recommandé. Si la terre est humide et collante, il faut alors y ajouter du sable pour assurer un bon drainage, car les agrumes n’aiment pas les sols constamment humides.
Les agrumes sont des plantes qui ne perdent pas leurs feuilles durant l’hiver. Aussi, dans une zone géographique plus exposée au froid, leur culture ne peut se faire qu’en pot afin qu’ils soient mis à l’abri des gelées hivernales.
Le bac doit être percé pour éviter la stagnation de l’eau. Le fond du pot doit contenir une belle couche de graviers pour le drainage. Faites l’achat d’un terreau « spécial agrumes » de belle qualité pour donner à votre arbre les bons apports.
Les agrumes sont gourmands et, au jardin comme en pot, ils ont besoin d’un apport régulier en engrais azoté. Attention toutefois avec certaines variétés comme le citronnier, dont les besoins diminuent avec les années, tandis que l’oranger en a un besoin constant.

Comment entretenir ses agrumes ?

Les espèces d’agrumes ont des tailles différentes selon les variétés, parfois plusieurs mètres de haut en pleine terre. La floraison se fait tout au long de l’année, comme la récolte des fruits.
Pendant la saison chaude, l’arrosage avec une eau non calcaire doit être copieux et ce, aussi bien au jardin qu’en pot. Attention toutefois aux excès d’eau !
Faites un apport très régulier en engrais adaptés à la culture des agrumes afin de bénéficier de fleurs et de fruits. La taille doit se faire après la récolte des agrumes, qui poussent sur les rameaux de l’année.

6 variétés d’agrumes méditerranéens

Le sud de la France, particulièrement la Côte d’Azur et la Corse, profite d’un climat et d’une terre propices à la culture des agrumes, aussi bien au jardin qu’en pot.
Dès lors, il n’y a plus qu’à choisir ses variétés d’agrumes préférées pour profiter de fruits gorgés de soleil. Entre le classique oranger et l’original kumquat, laissez-vous guider !

Le citronnier

Le citronnier, citrus limon, produit des fleurs et des fruits, les citrons, toute l’année. Il pousse aussi bien au jardin qu’en bac, mais doit bénéficier d’un apport en engrais tous les 15 jours du printemps à la fin de l’automne. Le citron est un fruit associé à la ville de Menton qui le célèbre chaque année lors d’une fête.
Il doit être arrosé généreusement lors des grosses chaleurs, pendant lesquelles il apprécie un paillage au sol.
La taille se fait au printemps pour éliminer les bois morts et en fin d’été pour favoriser la ramification.

L’oranger

L’oranger, Citrus sinensis, est décliné en une multitude de variétés. La floraison est étalée du mois de novembre à la fin du mois d’avril, période pendant laquelle on savoure l’orange, fruit star de l’hiver ! Les feuilles et les fleurs de l’oranger sont très parfumées.
Bien qu’il supporte les températures froides, il doit être abrité lorsque la culture se fait en bac. L’apport en engrais est bimensuel et l’arrosage doit être modéré l’hiver.
Les anciennes branches sont coupées avant le printemps, comme pour le citronnier.

Le mandarinier

Les mandarines, fruit de l’arbre Citrus déliciosa, se savourent l’hiver. S’il n’y a pas de risque de gelées, le mandarinier en pot peut rester dehors.
L’arrosage doit être modéré en dehors de la période de production des fruits. En pot, l’engrais spécial agrumes doit être apporté tous les 15 jours.
La taille annuelle doit alléger l’arbre dont il ne faut garder que les grosses branches principales.

Le cédratier

Peu connu, cet agrume imposant, Citrus medica, donne un fruit, le cédrat, qui peut peser jusqu’à 2 kilos ! Arbre peu rustique, il n’aime pas être en plein soleil et préfère les zones ombragées.
En pot, il est rentré l’hiver et peu arrosé, l’été, il supporte une terre humide et apprécie un paillage.L’apport en engrais est bimensuel et il ne faut pas avoir la main lourde sur la taille ! Avant le printemps, supprimez seulement le bois mort.

Le kumquat

Cet agrume qu’est Fortunella japonica résiste très bien au froid. Sa culture est facile, tant en pot qu’en pleine terre.
Le fruit de petite taille s’appelle également kumquat et se mange avec la peau. Il se récolte l’hiver après une floraison estivale.
Un sol paillé l’été ainsi qu’une motte humide fait le bonheur de cet agrume assez récent sur nos marchés. Ses feuilles apprécient une brumisation quand l’air est trop sec, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.
Un engrais spécial agrume doit être apporté toute l’année, hiver y compris. La taille n’est pas nécessaire, mais au besoin, faites-la au printemps.

Le limettier

Le jus des limes, fruits de l’agrume Citrus latifolia, est très acidulé. Encore peu connu, cet arbre offre une abondante récolte entre novembre et mars. Peu rustique, il n’est planté au jardin qu’en zone au climat doux.
L’entretien de cet arbre est classique : arrosage copieux l’été, moindre l’hiver, et engrais spécial agrumes tous les 15 jours.
La taille est faite en fin d’hiver pour limiter son développement.

D’autres esèces d’agrumes comme le pamplemoussier, le bigaradier, le combava, le pomelo, la bergamote offrent des fruits savoureux, mais sont moins typiques de la culture en Méditerranée.

Jardin de Verone : conseils pour créer un jardin italien