Les plantes médicinales méditerranéennes

Le bassin méditerranéen regorge de plantes aux vertus incroyables. Fleurs sauvages et aromates sont utilisées en cuisine, mais aussi en cosmétique et en phytothérapie. De nombreuses plantes, considérées comme des mauvaises herbes, possèdent ces propriétés médicinales sont souvent mal connues.

Découvrez dans cet article tous les secrets des plantes médicinales, et les bienfaits de la phyto-méditerranée.

Les plantes médicinales, un patrimoine précieux

Les plantes de Méditerranée poussent dans un climat extrême, entre sécheresse et vents forts. Ce sont ces conditions climatiques qui les ont poussées à développer des adaptations physiques ou chimiques à la sécheresse : cycles de vie raccourcis, tissus gorgés d’eau, feuilles réduites et huiles essentielles qui limitent la déshydratation…

Ainsi, la flore méditerranéenne a développé diverses substances chimiques aux propriétés médicinales puissantes. Le domaine d’utilisation de ces essences est très variable, et remonte à l’Antiquité.

Un peu d’histoire…

De tout temps, l’homme s’est soigné par la nature : les traces de l’utilisation des plantes qui soignent remontent en Chine, à 5000 ans avant J-C. Dans les médecines traditionnelles de l’Orient Méditerranéen, l’Égypte a joué un rôle important dans la culture et l’emploi de plantes médicinales, posant les fondements de la psychosomatique. C’est également sur les rives de la Méditerranée que va naître et se développer la botanique telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Au fil du temps, les progrès en botanique, en physiologie et en pharmacologie ont permis de comprendre les mécanismes d’action de ces substances naturelles. Aujourd’hui, elles sont principalement exploitées par l’industrie pharmaceutique, ou utilisées de façon artisanale.

Les usages

Constituée à environ 1/3 d’herbes aromatiques, la flore méditerranéenne possède des molécules aux incroyables propriétés pharmacologiques et médicinales :

  • Stimulation de la digestion : certaines plantes contiennent des substances amères, qui stimulent l’activité de l’estomac et provoquent la sécrétion de sucs gastriques (propriétés appétentes et digestives). D’autres sont utilisées pour diminuer les spasmes intestinaux (effet antispasmodique).
  • Action antioxydante et anti radicalaire : Dans la peau, les radicaux libres s’en prennent aux membranes des cellules et dégradent le collagène, impliquant l’apparition de rides. On utilise donc en cosmétique certaines plantes riches en antioxydants et aux propriétés anti radicalaires, afin de lutter contre les signes du vieillissement cutané (romarin, sarriette, marjolaine, curcuma, poivre, sauge, thym).
  • Stimulation de l’élimination de l’eau : les plantes aux effets diurétiques sont traditionnellement utilisées comme dépuratives, car elles stimulent les fonctions rénales. Elles sont recommandées notamment pour éliminer la rétention d’eau. (aunée, callune, bruyère cendrée, fenouil doux, genévrier…).
  • Drainage hépatique : les plantes aux propriétés hépato protectrices contribuent au drainage et à la régénération du foie, afin de le maintenir en bonne santé. Ce dernier joue un rôle vital d’épuration, de synthèse et de stockage, détruisant les toxines de notre organisme. (romarin, ortie, chardon marie, pissenlit…).
  • Activités antimicrobiennes : certaine plantes sont de véritables antibiotiques naturels, possédant des molécules qui stimulent les défenses immunitaires humaines. Rien de tel pour lutter contre les petits maux de l’hiver ! (soucis des jardins, romarin, myrte, lavande, pistachier lentisque…)

L’utilisation des plantes médicinales relève de la phytothérapie, principalement utilisée dans les maladies infectieuses, pour assainir, relaxer ou faciliter l’endormissement.

L’aromathérapie est une sous-branche de la phytothérapie, et désigne l’utilisation médicale des huiles essentielles. L’utilisation de ces essences, véritables concentrés d’actifs, relèvent impérativement du conseil médical ou pharmaceutique !

Que planter dans mon jardin ?

Vous souhaitez vous essayer à la culture de plantes médicinales pour soigner vos petits maux ? Avant de faire quoi que ce soit, il est TRÈS IMPORTANT de consulter des ouvrages de références, la législation des plantes médicinales ainsi que des herboristes ou pharmaciens spécialisés. L’automédication n’est jamais à prendre à la légère !

Voici quelques espèces très accessibles à cultiver dans son jardin.

La sauge officinale

Son nom provient du latin « salvia », celle qui sauve. En effet, cette plante vivace rustique possède de multiples propriétés : vertus digestives, diurétiques, antispasmodiques, stimulantes…

Vous pouvez la cultiver aussi bien en pot ou en jardin, afin de la boire en tisane, utiliser ses brins entiers lorsqu’elle est fraîche ou alors ses feuilles lorsqu’elle est séchée.

La sarriette des montagnes

La sarriette des montagnes (Satureja montana) est un aromatique souvent utilisé en condiment. Elle possède des propriétés digestives, stimulantes et antiseptiques.

On peut utiliser les fleurs, feuilles et tiges tendres : en gargarisme pour les maux de gorges, ou en tisane contre les ballonnements, flatulences ou une digestion compliquée.

La lavande

L’infusion de lavande est anxiolytique, calmante et sédative : on peut la consommer à raison d’une petite cuillère à café de fleurs séchées par tasse.

La lavande est surtout utilisée en cosmétique et en parfumerie pour ses vertus antiseptiques et anti inflammatoires, traitant et soulageant les infections ou irritations cutanées (piqûres, brûlures, champignons…)

Le pourpier

Considéré comme une mauvaise herbe, le pourpier (Portulaca oleracea) est l’une des plus anciennes plantes potagères, et possède d’excellentes qualités nutritionnelles. Pourvu de propriétés antioxydantes, il est également un excellent diurétique. En tisane, il est idéal pour détoxifier son organisme et calmer les irritations digestives.

La science des plantes est un univers aussi mystérieux que passionnant. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter notre article sur les caractéristiques des plantes provençales. L’ouvrage « Ces précieuses plantes de Méditerranée » aux éditions Edisud est également une référence, apportant un regard passionné sur les plantes médicinales.

Jardin de Verone : conseils pour créer un jardin italien