Eléments décoratifs et architecturaux du jardin Italien

Le jardin italien de la Renaissance s’est démarqué par de nombreuses évolutions au niveau structurel. À l’inverse du Moyen-Âge, où les jardins consistaient essentiellement en des espaces clos et plan, la composition du jardin Italien préconisait plutôt des terrains en pente favorisant les jeux de vues.

Voici un tour d’horizon des caractéristiques d’un jardin à l’italienne et comment vous inspirer de ces éléments décoratifs pour les transposer dans votre espace vert.

Les éléments structurels du jardin à l’italienne

Avec le développement du jardin à l’italienne pendant la Renaissance, les architectes ont exploré les possibilités esthétiques de l’aménagement paysagiste. Les espaces extérieurs ont été organisés en de grands paliers. Devant les villas étaient aménagées de larges terrasses, permettant de profiter pleinement du panorama.

Voici un aperçu des éléments décoratifs qui ont donné lieu au développement de l’art des jardins Italiens.

La terrasse

Les jardins se sont transformés en de véritables constructions avec l’émergence du concept de la terrasse. Ces jardins étagés ont été désignés des « giardini pensili » (signifiant jardins suspendus). Surélevé par rapport au sol, et libéré des murs (communs dans les jardins du Moyen-Age), le jardin renaissant Italien s’est agrandi pour tendre vers un fondu avec l’environnement naturel.

Les concepteurs de ce type de jardin ont joué sur l’opposition entre la nature sauvage et la nature ordonnée, entre l’ordre et le chaos, la régularité et le statisme.

Les visiteurs bénéficiaient d’une multiplication des points de vue. Le regard pouvait balayer, depuis chaque terrasse de jardin à l’italienne, de somptueux aménagements, pour aller se perdre ensuite dans un lointain panorama.

Les escaliers d’extérieur

Les escaliers d’extérieur héritage de l’escalier monumental des jardins Italiens ont été introduits par Donato Bramante (1444-1514). Il a apporté une solution aux problèmes de forte pente. Avec l’adjonction de l’escalier, un axe de jardin perd de la rigidité. L’escalier confère à un espace vert une animation, en brisant la régularité de la composition de l’aménagement paysager.

La pergola

Avec l’introduction de la pergola, volume extérieur et espace intérieur acquièrent un rôle d’élément architectonique. La pergola protège tout en laissant l’air circuler. Les usagers disposent d’une ombre fraîche et agréable.

Les statues d’extérieur

Les statues trace de l’antiquité dans un décor végétal occupaient une part importante dans ces jardins. Ces élégants objets de pierre conféraient un élément minéral à l’ensemble végétal, tels des tableaux.

Le parterre

Le parterre a commencé à être employé vers le 18e siècle pour désigner la composition de savantes plate-bandes et décrire les parties analogues de jardins à l’italienne. Alors que le cadre des jardins s’élargit pendant la Renaissance et que leur forme s’affine, les buissons sont soigneusement taillés et les plate-bandes sont répétées pour concocter un savant relief.

La terrasse des villas italiennes permettaient de jouir pleinement du spectacle de grande beauté qu »offraient les parterres.

Le labyrinthe

Le moment exact de l’introduction du motif du labyrinthe dans les jardins Italiens n’est pas précis. En tant qu’allusion à la mythologie antique, le labyrinthe végétal de la Renaissance concrétise le mythe des errances de l’esprit, avant que la pensée se libère de ses inhibitions, ce qui conduit à la Connaissance.

S’inspirer du travail remarquable d’un des piliers des jardins Italiens

Si vous cherchez des exemples spectaculaires de jardins à l’italienne et souhaitez vous imprégner de l’ambiance de ce type de jardin, familiarisez-vous avec le travail de Pietro Porcinai, un architecte paysagiste figurant parmi les plus remarquables du 20e siècle. Ses conceptions de jardins extraordinaires se distinguent pour leur parfaite intégration dans l’environnement. Les espaces sont aménagés d’une manière si naturelle que le tout paraît avoir été inaltéré par la main de l’Homme.

Jardin de Verone : conseils pour créer un jardin italien