Fontaines d’extérieur comment ça marche

Une fontaine d’extérieur confère un cadre apaisant et relaxant. Le bruit de l’eau, de même que le gazouillement des oiseaux qui s’abreuvent dans la fontaine, incitent au bien-être.

Découvrez le fonctionnement des fontaines d’extérieur. Tour d’horizon : déco et détente le double usage de la fontaine de jardin.

Comprendre le principe du fonctionnement d’une fontaine

Lorsqu’on envisage d’installer une fontaine de jardin, la question du fonctionnement émerge rapidement. La fontaine sera-t-elle raccordée à une source jaillissante naturelle ? Y a-t-il accès à un forage, un puit, un réseau d’eau potable à proximité ? L’eau circulera-t-elle plutôt en continu grâce à une pompe en circuit d’eau fermé ? Cette solution constitue la plus courante auprès des architectes paysagers et des jardiniers.

Le fonctionnement d’une fontaine d’extérieur s’appuie sur le principe de circuit d’eau fermé, qui consiste à faire tourner de l’eau en continu grâce à une pompe. Le bassin est rempli une première fois avec une certaine quantité d’eau (provenant d’un puit ou du réseau d’eau potable), et le dispositif de la pompe est mis en marche.

Les critères pour déterminer la taille de la pompe sont les suivants :

  • L’évaluation du volume d’eau
  • Le diamètre et la longueur des tuyauteries pour l’arrivée d’eau ainsi que du refoulement
  • Le nombre de sorties d’eau et jets d’eau de la fontaine
  • La distance entre la pompe et la fontaine
  • La colonne d’eau, c’est-à-dire la hauteur de refoulement du dispositif de la pompe.

Un circuit d’eau fermé de bon dimensionnement et bien conçu ne consomme pas beaucoup d’électricité. Cela se calcule d’après la qualité du dispositif, la tuyauterie, l’emplacement, et l’entretien. Attention, sélectionner une pompe de cascade ne se fait pas selon les mêmes critères !

De nombreux dispositifs sont équipés d’une télécommande ou d’un interrupteur permettant de programmer et de contrôler le fonctionnement de la fontaine à certaines heures de la journée.

Cohérence et simplicité avant tout

Une pompe est cruciale pour faire fonctionner une fontaine et maintenir l’eau en bon état. Afin d’éviter les complications, il est préférable de se contenter d’un système simple et de veiller à ce que les divers composants soient cohérents avec ses besoins et l’usage de cet équipement d’extérieur.

Pour un aménagement plus esthétique, enfouissez les fils sous la terre. Renseignez-vous à propos des étapes d’entreposage de votre fontaine pendant la saison froide.

Plus une fontaine possède de la hauteur et comporte un bassin volumineux, plus la pompe devrait être dotée d’une puissance considérable, afin d’assurer un fonctionnement adéquat.

Quand l’eau s’évapore ou éclabousse, un simple boyau d’arrosage suffit pour ajuster le niveau de l’eau de la fontaine.

Une pompe de 15-100 Watts convient pour la majorité des modèles de fontaines de jardin. Prenez l’habitude de l’éteindre quelques heures par jour.

Ajoutez un galet de chlore de temps à autre pour maintenir une eau claire.

Afin d’obtenir un circuit fermé plus performant, il suffit d’améliorer certains aspects techniques (dont la complexité génère des coûts supplémentaires) :

  • À l’aide d’une multitude de capteurs, il est possible d’optimiser la mise à niveau automatique du niveau de l’eau ainsi que le processus de remplissage.
  • Une pompe peut fonctionner à l’énergie solaire. Celle-ci est chargée par batterie connectée à un panneau solaire (qui ne s’avère pas tellement esthétique).
  • Un système de filtration du traitement de l’eau peut fonctionner à l’aide d’une lampe UV.
Jardin de Verone : conseils pour créer un jardin italien