Les pierres effet naturel de la cascade de jardin

Lors de la conception d’une cascade, le système de brassage de l’eau dans le bassin est nécessaire pour maintenir la qualité de l’eau, ainsi que conférer un côté esthétique. L’eau circule et s’anime d’un point haut et chemine vers le bas, pour le plus grand plaisir des oreilles et des yeux.

Pour créer une ambiance naturelle pour sa cascade de jardin, il importe de choisir la méthode de circulation de l’eau selon la pente naturelle de l’installation. Voici des astuces pour choisir les matériaux de sa cascade de jardin.

Comment créer une cascade de jardin en pierre ?

La cascade s’avère plus rapide qu’un ruisseau et implique une certaine pente de terrain. L’eau tombe dans le vide en passant d’un point situé en hauteur, vers un point plus bas.

La pierre matériau écologique, favorise la création d’un écosystème sain à la fois pour les usagers, mais s’avère également bénéfique à des micro-organismes, insectes, oiseaux, flore et petite faune.

Pour que la cascade soit visuellement esthétique, il est préférable que la hauteur soit courte. Un ruisseau peut la précéder, ce qui aura pour effet d’accentuer le côté naturel. Dans l’aménagement d’une cascade, il importe de disposer d’une pente naturelle facilitant la conception de ce type d’aménagement extérieur. Il est possible d’aménager une butte artificielle, en autant que des efforts soient déployés pour la dissimuler.

Il y a trois étapes à suivre pour créer une cascade de jardin en pierre :

  • PLANIFICATION DU PROJET : Demandez l’aide d’un architecte paysagiste pour coucher les détails de la conception de ce projet sur papier. Étant donné que le travail concernant la pente s’avère plutôt complexe, il est impératif de respecter les calculs du concepteur.
  • CONSTRUCTION : Creusez pour établir une pente à la verticale, ce qui créera la zone de vide propice au déversement de l’eau. Positionnez un feutre géotextile à la verticale, afin de créer une protection à la couche d’étanchéité. Le feutre sert d’accroche au mortier, quand vient le temps de fixer les pierres de la cascade.
  • BÂCHE : Étalez une bâche en effectuant des jonctions étanches entre les diverses sections de l’installation. Utilisez des colles spécifiques pour ce type d’opération. Ne retirez les surplus qu’après que les finitions auront été complétées.

Étape de finition : bien choisir les pierres de sa cascade

Les finitions constituent la majeure partie du travail d’une construction de cascade. Il importe de dissimuler le plus possible les matériaux d’étanchéité. Voilà pourquoi un travail de maçonnerie est requis. Cela implique d’avoir recours à différents types de pierres pour sa cascade de jardin, et de s’efforcer de bien choisir les pierres de sa cascade.

Le choix des matériaux, des formes et des hauteurs est infini. Il suffit de laisser place à votre imagination !

  • MORTIER : Étalez une couche suffisante de mortier entre chaque pierre, dans le but de les assembler les unes aux autres. Cela assurera la solidité de votre ouvrage.
  • PLOTS EN BÉTON : Flanquant la bâche, créez des plots en béton pour fixer et soutenir une grande plate pierre. L’eau se déversera à partir de cet élément sous la forme d’une lame, qui se déplacera par-dessus la maçonnerie verticale. Le choix de cette pierre est crucial pour obtenir une ambiance naturelle pour sa cascade de jardin.
  • EMPILEMENT DE ROCHES : Un empilement de pierres confère un aspect plus réaliste et réussi.
  • SÉCHAGE : Lorsque votre composition de pierres sera terminée, laissez sécher le tout pendant un minimum de sept jours avant de tester votre cascade d’eau.
  • SOBRIÉTÉ DES VÉGÉTAUX : La cascade devrait être le point focal de votre composition d’aménagement paysager. Ne surchargez pas le paysage avec trop de végétation.
  • CIRCUIT FERMÉ : Un bassin n’est pas obligatoire pour ce type de mise en scène. Toutefois, vous aurez besoin d’un circuit fermé pour assurer la circulation de l’eau.
Jardin de Verone : conseils pour créer un jardin italien